Rechercher dans ce blog

vendredi 26 juin 2015

Tresser un panneau (une palissade) brise-vue en canisse/roseau ("canne de provence" ou "Arundo Donax") ou comment valoriser les canisses des bords de routes du sud de la france.

Voici comment j'ai réalisé ce panneau brise-vue en canisse
(c'est comme ça qu'on appelle les "cannes de Provence" ou "Arundo Donax" par chez nous) en 2 mètres de hauteur sur 2 mètres de largeur.


Pourquoi en canisse plutôt qu'en bambou ?
Parce que, déjà, dans "mon quartier" le canisse est une sorte d'envahisseur, on en trouve partout:
en bord de route, sur des terrains privés dont les propriétaires s'arrachent les cheveux pour s'en débarrasser, etc.. alors que des bambous, ça court pas les champs.

Ensuite, pour les entortiller comme je l'explique plus loin, c'est beaucoup plus facile avec du roseau qu'avec du bambou car le bambou est plus rigide et ses "nœuds" plus proéminents.

La première partie du travail, la plus "dure" si j'ose dire, c'est la récolte des canisses: c'est vraiment la seule vraie partie "physique".
Pour faire un panneau de 2x2, il faut déjà couper un beau fagot puisque l'épaisseur d'une belle canne est, en moyenne, de 2cm.
Et vous verrez que mine de rien, un gros fagot ça pèse déjà pas mal!

. Évitez les cannes trop sèches (bien jaunes, voire noires), vous verrez qu'elles cassent comme du verre dés qu'on force un peu.
. Évitez les cannes trop fraîches (bien vertes), on dirait du papier.
. Choisissez les cannes panachées jaunes et vertes, qui ont généralement entre 1 et 3 ans.

Comme à mon habitude, j'ai essayé plusieurs méthodes et outils pour tenter de trouver la plus pratique
(vu la quantité à couper, j'avais matière et raison à tester) parmi:
tronçonneuse, scie circulaire, scie sabre, machette, serpe italienne, sécateur, débroussailleuse avec une lame, etc....
En fait, pour moi, le plus simple, le moins fatiguant tout en étant le moins dangereux, c'est un coupe-branche acheté neuf chez Lidl à 10€, qui prend bien la canne dans ses mâchoires et qui la coupe proprement sans (trop) l'écraser.


La partie suivante n'est pas dure physiquement, mais elle est un peu "plus pénible". Il faut un peu de patience.
C'est le tri des cannes, par taille, et le nettoyage des branches.
Moi, j'ai utilisé une "table de travail" comme gabarit sur laquelle, j'ai marqué des repères de taille au feutre à peinture.

Pour le tri des cannes, j'en mets une "poignée" sur la table, que je cale contre la butée (la petite planche en mélaminé blanc en bas de la photo).



Tout ce qui n'arrive pas au trait à 2m, je le met de coté.
Tout ce qui dépasse, je coupe puis je le range dans un fût
(sinon c'est rapidement le bordel sur le "chantier" : - )

Je nettoie les branches en faisant glisser sur la canne, une serpe italienne bien affûtée
(toujours manier cet outil "vers l'extérieur", ça évite de trop fréquents passages aux urgences : - )

Ensuite vient la partie le plus facile et la plus valorisante: l'assemblage.
Là j'ai choisi 4 belles cannes bien costaudes pour les supports principaux.

Pourquoi pas 3 ou 5 (voui, j'ai essayé!) ?
. Pas 3, parce que les cannes sont rarement rectilignes, elles sont mêmes plutôt courbes.
Du coup, sur 2m, si on tente de les caler entre 3 supports, elles ne sont pas bien tenues (ou coincées) entre les supports.
. Pas 5, parce que la flexibilité, toujours sur 2m, ne permet pas de passer beaucoup de canne, entre les supports, sans les casser.

Je (re)pose mes 4 supports sur la table, comme lors du tri et je reporte dessus, au marqueur,  les repères de la table.
Dans le cas d'un panneau de 2m x 2m, les 2 supports extérieurs sont en retrait de 10cm, et les 2 autres sont placés à 60 cm.


Ensuite je les cale perpendiculaires et alignés sur mon gabarit à l'aide de pince et de serre-joint sur les repères de position.

Ne pas trop serrer pour éviter d'écraser les cannes.
*plus* : les cannes ont un "sens", elles sont plus épaisses à la base qu'au sommet. Afin de répartir les résistances, je met une canne dans un sens, la canne suivante dans l'autre.

Maintenant, je fixe les fils de tension entre les cannes "extérieures" et la canne intérieure la plus proche, en reprenant les repères que j'ai tracé au marqueurs précédemment.

Les cannes extérieures ont tendance à être repoussées par le croisement des autres canisses, ces fils de tension évitent l'éjection des cannes extérieures.

J'en place autant que les cannes supports, quasiment pour les mêmes raisons (c'est aussi pour ça qu'on a reporté les repères de positionnement des supports sur les cannes):
. Pas 3, sinon les supports vont finir par se courber suffisamment pour sortir du cadre
. Pas 5, parce que ça sert à rien.

J'utilise du fil de fer fin.
Pas la peine de mettre du câble non plus, la résistance du fil de fer fin est, au moins, 100 fois supérieure à la résistance de la canne.

Ensuite, je commence à positionner mes cannes transversales.

Ces cannes doivent passer un coup dessous, un coup dessus les supports, en les alternant.
Elles dépassent donc (si vous avez suivi) de 10 cm de chaque cotés des supports extérieurs.
Là aussi, afin de répartir les différences de taille et donc de résistance, je place une canne "à l'endroit" et la canne suivante "à l'envers".

Personnellement, je préfère les engager aux 3 quarts et ensuite, les tirer pour finir de les mettre en place sur le dernier quart.
Toutes les 3 ou 4 cannes, j'appuie parallèlement aux supports pour tasser l'ensemble au fur et à mesure (une fois le panneau fini, c'est trop tard).

Cette dernière partie du travail est la plus rapide.
Après avoir mis en place les 10 premières cannes, on prend vite le coup, et on se met à les enchaîner très rapidement: ça doit prendre 1/4 d'heure, 20 minutes.

*** Dernière minute ***
Il se trouve que lors de la manipulation du panneau "fini", les 2 ou 3 premières (et/ou dernières) cannes ont la fâcheuse tendance à se déboîter
(en même temps, c'est pas vraiment prévu pour être trimbaler de droite à gauche, mais moi, quand ça me pompe l'air, faut que je solutionne : - ).
Je corrige ça en rajoutant une petite boucle de fil de fer, à proximité des 4 montants, pour solidariser les cannes "baladeuses" avec les fils de tension.
Là, j'ai bien secoué mon panneau, plus personne ne bouge une oreille.

mur moche
mur moins moche
Une fois le panneau terminé, il ne reste plus qu'à mettre le panneau à sa place.
Par exemple, contre une clôture, ou aussi devant le mur en parpaing brut du voisin, ça change de suite d'ambiance.

Et à le fixer en s'attachant aux fils de tension du panneau.








5 commentaires:

  1. bonsoir

    Bravo!

    Très joli ,pas cher ,juste de la patience, il fallait y penser.
    Est ce que cela dure longtemps?
    cordialement.
    Dom

    RépondreSupprimer
  2. Le temps que dure le canisse (-;
    ça dépend de l'exposition, du taux d'humidité, etc.
    Les canisses morts sur pied qu'on voit au bord des routes subsistent plusieurs années alors ...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour et franchement bravo ! Empreinte carbone hyper faible. Résultat très esthétique. Je vais sûrement installer ça chez moi, j'ai la matière première à portée de main. Cependant, étant donné que je compte l'utiliser en clôture d'occultation dans une région balayée par le mistral, je vais réaliser des panneaux de 2x1,8m env. et je les placerai entre poteaux bois de 10cm de côté, rainurés (prévus pour les panneaux en bois. Il reste à voir si le tressage (enfilage) des cannes parallèlement aux poteaux depuis le haut plutôt que perpendiculairement comme vous sera aisé...
    Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour tous les conseils, il faudra que j'essaie.
    De mon coté je suis en train de faire des "poteaux" de 2m en canne pour essayer de faire une clôture. Pour cela j'associe 7 cannes maintenues par du fil de fer. J'espère que cela fonctionnera. J'ai vu des sites où ils font des constructions en cannes, des serres... un exemple : http://www.lan-architetture.org/materiali/arundo-donax-2/

    RépondreSupprimer
  5. Chapeau, quel beau travail !! Si vous êtes à proximité de la Vendée, je serais des plus ravis d'un p'tit coup de main d'expert pour me lancer ! ;)

    RépondreSupprimer