Rechercher dans ce blog

vendredi 1 janvier 2016

Bruler, simplement, de la sciure et des copeaux, dans un poêle normal, pour se chauffer

Ou encore "Comment éviter d'avoir à ("s'emmerder à") faire des bûches de sciure et/ou de copeaux ?"

grosse "bûche" carrée  de sciure
En bricolant et surtout en débitant mon bois de chauffage, je génère pas mal de copeaux et de sciure autour de mon chevalet de débit.
J'ai pris l'habitude de tamiser grossièrement tout ça pour récupérer les petites chutes de bois (pour allumage du feu ou pour les petits feux d'intersaisons).

En bon bricoleur, je met de coté la sciure et les copeaux que j'utilise soit comme absorbant (pour l'huile ou autres quand je mécanique), soit comme paillage pour le jardin, soit pour aller au compost.
Chaque année, rien que le débit du bois de chauffage me fait récupérer prés de 200 litres de sciure et de copeaux (quand même !).
Comme je consomme largement moins de sciure que ce que j'en produit, j'ai commencé à chercher une solution pour l'utiliser aussi comme combustible.

Après quelques essais (bien décevant je dois l'avouer, du moins dans le rapport travail/rendement) pour tenter d'en faire des bûches, soit avec un liant, soit compressées, soit mélangées avec du papier mouillé, soit à l'intérieur d'un emballage de journal,  soit dans de petits sacs en papier, j'ai eu l'idée de prendre le problème à l'envers à l'instar des "vrais" poêles à sciure.

une seule feuille de journal aurait suffit
Et si au lieu d'essayer de rendre la sciure cohérente et solide pour en faire une bûche, pourquoi ne pas simplement lui trouver un contenant "solide" qui puisse la contenir (mortel la logique : - ) et qui me permette de la faire brûler dans mon poêle ?

J'ai donc essayé (simplement) avec un panier de friteuse (en fil d'inox) avec une feuille de journal au fond (pour éviter de mettre de la sciure plein le salon!), rempli de sciure et copeau, juste tassé à la main, et posé directement sur de bonnes braises.

Au début, il y a quelques flammes à la combustion du papier journal, ensuite pas vraiment de flamme, mais pas de fumée non plus.

Par contre, le fond du panier est rouge luminescent, la combustion se fait par le fond du panier et la chaleur dégagée est assez conséquente.
La sciure du dessus noirci mais ne fume pas.

Après une bonne heure, le panier est vide; reste quelques cendres du journal, mais plus de trace de la sciure, si ce n'est, une cendre hyper fine.

"bûche" prète
mon panier à sciure et copeaux
Du coup, afin de "faire une grosse bûche" de sciure, j'ai fabriqué un panier rectangulaire (35 cm de long, 20 de haut, 17 de large) dans du grillage de ragréage.

Sur une bonne braise, j'ai posé mon panier rempli (toujours avec une feuille de journal en fond) de sciure et copeaux.

Chaleur douce pendant prés d'une heure. Même les braises du dessous semblent "tenir" plus longtemps (je pense que le recouvrement par les cendres de la sciure doit y être pour quelque chose).

Toujours très peu de flamme et pas de fumée dans le poêle. Par contre, à la sortie de la cheminée, une superbe fumée blanche.
"bûche" bien entammée

Pour "recharger", je verse directement de la sciure dans mon panier sans le sortir du poêle et hop, c'est reparti pour un bon moment de chauffe tranquille.

Je note, par rapport à un rajout de bois, moins d'écart de température quand je recharge le poêle (quand le bois s'embrase).
La température de chauffe reste plus constante.

Et en tout cas, avec ce système de panier métallique tout simple, pas besoin de passer du temps pour la confection fastidieuse des bûches ou d'être équipé d'un poêle spécial, pour se chauffer facilement et simplement à la sciure de bois ou avec des copeaux.
reste juste quelques cendres super fines


Depuis, j'ai carrément fabriquer un adaptateur (amovible) pour transformer mon poêle à bois en poêle à sciure.










2 commentaires:

  1. Super comme idée ! Mais c'est pour des copeaux de tronçonnage. Perso je cherche une idée pour utiliser les copeaux des branchages. Ça me fait mal au coeur de voir des tonnes de branches brûlées tout simplement dans le champ. Et dire que le dernier bûcher de notre haie a duré 3 jours. ..

    RépondreSupprimer
  2. Merci, très touché. Je pense que vous voulez parler du "broyat" (de branche ou autres déchets verts).
    J'avoue ne pas avoir encore trouvé une solution simple: avec la méthode du panier, on en rentre peu, même en poussant et ça brûle très vite en raison de l'espacement des morceaux.
    Ah oui, et en plus, il faut le faire sécher sans qu'il composte.
    La seule débouché "dans le poêle" que j'ai trouvé pour le moment est d'en faire du "BioChar" dans un premier temps et de l'utiliser comme combustible-charbon dans un second temps.
    Vous trouverez mon article sur ça, en cherchant "grinchou blog biochar".

    RépondreSupprimer