Rechercher dans ce blog

dimanche 24 avril 2016

Dérouiller, désoxyder du métal sans se fatiguer


Poncer, gratter, meuler ou décaper du métal rouillé pour le désoxyder avant de le repeindre (par exemple), n'est pas "un mal nécessaire".

Comme tout le monde, je me suis déjà fatigué à faire tout ça.
J'ai aussi essayé, avec plus ou moins de succès, les onéreux produits transformateurs de rouille.

J'ai pratiqué pas mal l'électrolyse qui était déjà, pour moi, un sacré progrès par rapport aux méthodes cités précédemment, même s'il y subsistait un certain nombre d'inconvénients:
. émission de gaz toxique
. risque d'endommagement de la pièce à traiter, lors d'inversion des polarités, décrochage de la pièce martyr, durée de traitement trop longue, etc..
. cramage de 2 ou 3 alims de PC

Et puis j'ai découvert, grâce à ma compagne il me semble bien ("il faut rendre à César ...."), le dérouillage par bain de vinaigre blanc (elle met du vinaigre blanc "à toutes les sauces").

J'avoue avoir été super septique au début.
Les seuls (légers) inconvénients que j'ai trouvé sont l'odeur (ouais ça pique un peu le nez, chuis une chochote : - ) et la coloration de la peau des mains (si on met pas de gant comme un gros bourrin que je suis) quand on les trempe dans le jus résultant (ça doit faire un super colorant à tissus d'ailleurs, mais à teinte unique : - ) pour sortir les pièces.

Par contre, pour un partisan du moindre effort comme moi, c'est le pied!

Les ingrédients
Il suffit de disposer:
. d'un récipient assez grand avec un couvercle étanche (pour limiter l'évaporation. Le vinaigre ressert plusieurs fois même "souillé")
. de vinaigre blanc en quantité suffisante (le moins cher va très bien)
. des pièces à désoxyder.



Je met les pièces à désoxyder directement dans le seau, sans même rincer l'éventuelle poussière, terre, graisse ou n'importe quelle autre saleté qui pourrait se trouver dessus.

Je recouvre complètement de vinaigre blanc
(là c'est pour faire l'article, mais en fait j'ai un gros seau de peinture rempli depuis plus de 4 ans qui me sert de "bain de dérouillage").
Si un pièce n'est pas immergée totalement, la partie "à l'air" ne dérouillera pas.

Je laisse mariner au moins une bonne semaine (ou plus longtemps si nécessaire) en général ça suffit largement.
Mais vous pouvez laisser mariner 6 mois, la pièce ne sera pas plus "rongée" contrairement à l'électrolyse.
Seul l'oxyde de fer réagit avec l'acide du vinaigre, pas le métal sain.

C'est prêt!
Miam
Au bout d'une semaine, une partie de la rouille s'est non seulement détachée, mais elle a formé une bonne croûte sur le dessus.

Surtout ne pas touiller, sinon ça se (re)dissout quasiment instantanément.

C'est là que j'en profite pour éliminer cette partie de déchet en utilisant (doucement) un simple râteau à litière.

Sortie de main
Sortie de bain

Juste au sortir du bain, les pièces ont presque le même aspect qu'en y entrant.
La plupart ont gardé la couleur rouille, mais d'autres prennent une couleur noirâtre, un peu comme avec les fixateurs de rouille.

D'autres encore, ont l'air "d'aller mieux", mais elles vont aller encore mieux après l'étape suivante.




Maintenant un bon rinçage:
. un petit coup de nettoyeur haute pression (je met les petites pièces dans un cageot ou un panier pour éviter qu'elles soient emportées par la pression).
. un simple passage sous l'eau avec une brosse plastique

Le métal ressort du rinçage avec une teinte légèrement grisâtre, un peu comme si on l'avait galvanisé.

Retour de rouille
Après le rinçage, il vaut mieux sécher les pièces sans trop tarder (certains utilisent un four électrique mais un bon chiffon suffit).
Sur ce métal mis à nu, et humide (on vient de le rincer à l'eau) l'oxydation revient vite.

Mais pas de panique non plus, l'oxydation  ne rattrape pas le temps perdu: si un peu de rouille réapparaît, une petit coup de brosse métallique suffit à la faire disparaître.

C'est très léger comme oxydation. Sur la photo, les pièces ont juste passés l’après-midi dans le coffre de ma voiture, sans avoir été séchées.

Mon gros seau
L'efficacité du vinaigre perdure: ça va bien faire 4 ans que j'utilise le même bain de vinaigre dans un gros saut de peinture: il est toujours aussi efficace.
C'est juste que c'est pas très ragoutant quand j'ouvre le couvercle.

De temps en temps, je vide le seau dans un filtre (mi-bas en nylon: pas cher, très efficace comme filtre) pour "récupérer" les morceaux de rouille collés au fond du seau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire