Rechercher dans ce blog

mercredi 29 mars 2017

Allumer le feu simplement du premier coup

Comment préparer le feu dans mon poêle/cheminée pour qu'il démarre du premier coup ?

C'est une question qu'on me pose régulièrement.
"Ah bin toi tu dois savoir comment démarrer le feu du premier coup ? moi, 1 fois sur 3, quand l'allume feu s'éteint, bin mon feu aussi".

J'ai même vu récemment, la compagne d'un pote, écologiste "militante", allumer la cheminée avec un lampe à souder (un chalumeau de  plombier): je suis pas sûr que ce soit plus écolo qu'une allumette ?? ( - :
(Spécial dédicace pour ma copine Anne qui apparemment fait pareil: Lol)

Pour commencer, il faut savoir que chez nous, c'est ma compagne qui allume le poêle en rentrant à la maison. Et qu'allumer un feu de bois .... et bien disons que ce n'est pas ce qu'elle fait de mieux.

Par contre, c'est moi qui prépare le bois dans le poêle pour le feu du soir.
Le soir, elle a juste à gratter une allumette (en fait c'est un briquet à gaz : - ) et enflammer l'allume-feu.
Ensuite le feu part effectivement tout seul du premier coup et pour un bon moment (je rentre une paire d'heure après elle), sans qu'elle ait besoin de s'en occuper.

Alors, je ne sais pas si ma façon de faire est la meilleure, mais je suis sûr qu'elle fonctionne parfaitement chez nous depuis plusieurs années.

Déjà, quand je prépare mon feu, depuis longtemps, j'utilise la méthode "top-down", donc, "à l'envers".

Le gros bois en premier, puis dessus, des bûches plus petites, etc..
Et la partie allumage se trouve donc en haut de mon tas de bois.
Vous trouverez moultes vidéos et articles sur le sujet en cherchant sur le web, c'est pour cela que je ne vais pas m'étaler plus que ça sur ce sujet.

Donc je mets une première couche de bûche, puis dessus des branches un peu costaudes.


La partie allumage est constituée ainsi: une planchette ou un bout de bois plat (pour éviter que l'allume-feu ne coule en chauffant), 2 supports de chaque coté, un allume-feu (du commerce, les moins chers et les plus pratique selon moi, sont ceux, de base, de chez Leader Price),  et par dessus, le petit bois d'allumage.

Là, il est important d'avoir 2 ou 3 morceaux (pas plus) de petit bois bien sec. L'idéal étant des baguettes de pin taillées dans une planche de palette, ou des petites branches bien sèches, ou encore des planches de cagettes. Pas la peine d'en mettre des tonnes comme j'ai déjà vu faire, 2 ou 3 suffisent.
une variante


Par dessus, je rajoute 2 ou 3 branches légèrement plus grosse et c'est tout.




Les supports sont suffisamment éloignés, ainsi sous l'effet de la combustion, le bois d'allumage va se couper en 2 et les morceaux vont tomber au centre (sinon, ils basculent sur les cotés du tas, ce qui ne va pas dans le sens d'une bonne efficacité).

Pourquoi ce système de support pour élever le bois d'allumage bien au dessus de l'allume feu ?
Simplement parce que je me suis rendu compte que c'était bien plus efficace que d'empiler directement le petit bois sur l'allume-feu. C'est vrai que ça ressemble à un petit bûcher: y a pas de hasard ? ( -:

Y a t-il une explication scientifique ? est-ce que l'espace entre l'allume-feu et le combustible améliorer l'alimentation en air et optimise la combustion ? Je ne suis pas assez compétent dans ce domaine pour le dire.
Par contre, que ça fonctionne mieux, ça j'en suis sûr.

Un autre point intéressant de cette configuration, c'est qu'en cas d'échec de l'allumage (très anecdotique*), il est très facile de glisser un autre allume feu pour refaire une tentative.
Avec la méthode "ancestrale", (l'allume feu en premier, puis le bois d'allumage puis le gros bois par dessus), la galère pour aller remettre un allume-feu dessous, alors que des braises ont commencé à prendre, sont rouges et brulantes, etc...


* grosse conjonction fortuite entre les éléments météo et atmosphérique, limitant le tirage et le taux d'humidité trop élevé du bois. ça à dû se produire 4 ou 5 fois en 8 ans de chauffage au bois (on chauffe 6 mois par an)






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire